Repas de fêtes

Organiser un repas de fête

Le repas de fête est un moment privilégié, au cours duquel famille et amis se retrouvent. Les mets servis ce jour là sont, en général, occasionnels et très caloriques. Mais ce n’est pas parce que les mets sont inhabituels et festifs qu’ils ne vous permettent pas de rester en bonne santé. L’équilibre alimentaire ne se réalise pas sur une journée, encore moins sur un repas…il se fait sur plusieurs jours. Et, selon l’événement, il n’est pas nécessaire de consommer des aliments très caloriques pour passer un moment convivial. Il n’est pas non plus obligatoire de cuisiner très gras et/ou très sucré !!!. Les boissons participent à l’apport énergétique, surtout si celles-ci se composent d’alcool ou de sucre. Elles doivent être consommées modérément, et ne peuvent remplacer l’eau.

Conseil essentiel

Manger un peu de tout, lentement, et surtout, ne pas aller au-delà de ce que l’on peut manger. C’est à dire être attentif à ses sensations alimentaires. Une surconsommation alimentaire engendre un mal être après le repas. Cela peut se traduire différemment selon chacun par une grosse fatigue, manque de motivation, pas envie de bouger, envie de dormir, culpabilité, mauvais sommeil, mauvais réveil le matin…

Astuce

Si le repas est tardif, pour éviter de se jeter sur les biscuits apéritifs ou le repas, faites une collation : tomates cerises, carottes ou concombres en bâtonnets…, accompagnés par exemple d’une sauce légère faite à partir d’un yaourt nature, ou deux cuillères à soupe de fromage blanc à 20%, ou de crème fraîche allégée avec de la ciboulette.

Les repas de fêtes