Repas végétarien

DSC_5014-petit

Nadine:

Le végétarisme, c’est quoi?

Le végétarisme est une pratique alimentaire qui exclut la consommation de chairs animales, quelles qu’elles soient, mais qui admet la consommation des œufs, du lait et des produits laitiers comme les yaourts, fromages… et la consommation abondante de fruits, légumes, féculents, céréales, légumineuses, graines oléagineuses, et fruits à coques. Certains végétariens le sont pour des raisons de culture, de religion, de santé. Des études tentent de montrer qu’une alimentation végétarienne aurait un bénéfice sur la santé. Diminution des risques de maladie cardiovasculaire et de diabète.

DSC_5010.petit

Les avantages des légumes secs:

Produits céréaliers ou féculents complets sont complémentaires entre eux. Ils complètent nos apports en protéines animales. Ils sont peu onéreux, la conservation est sur du long terme, ils se cuisinent sucrés ou salés, s’intègrent facilement dans une soupe et peuvent être conditionnés en conserve, surgelés ou secs. La teneur moyenne en fibres des légumes secs et produits céréaliers complets est élevée.

L’intérêt des fibres : Régulation du transit intestinal et rallongement de la satiété. Diminution du cholestérol, prévention des maladies cardiovasculaires et des cancers. Elles sont riches en magnésium, potassium, et certains oligo-éléments comme le fer (fer qui sera mieux absorbé grâce à la vitamine C) ainsi qu’en certaines vitamines du groupe B. Les inconvénients sont les inconforts digestifs possibles (selon la tolérance de chacun) et le temps de cuisson un peu long.

 

DSC_5021-petit

Végétarien et bio

Très souvent, végétarien rime avec ” manger bio “. Un aliment bio s’identifie grâce au label  ” AB “. Il est composé d’au moins 95% d’ingrédients issus du mode de production biologique. Il tire ses qualités d’un mode de culture qui exclut notamment l’usage de pesticides ou d’engrais chimiques solubles. Les produits bio peuvent contenir des traces d’OGM, accordant une tolérance de 0,9% au maximum, tout comme les produits conventionnels.

Par son mode d’alimentation, si la personne végétarienne diminue les risques de contracter un grand nombre de maladies, elle intègre aussi un comportement de vie qui participe à la préservation de l’environnement.

Il faut aussi compter les“fléxivégétarien et fléxitarien” qui privilégient légumes, légumineuses et fruits oléagineux, en s’autorisant des écarts d’apport animal…

 

Le végétalisme, c’est quoi?

Le cas du régime végétalien demande néanmoins une attention particulière, afin de prévenir l’apparition d’éventuelles carences en calcium, en fer et en vitamine B12, du fait de l’exclusion totale des produits d’origine animale. Une supplémentation en termes de vitamines et de minéraux est souvent nécessaire. Pour remplacer la viande, le lait et les produits laitiers, ils doivent se nourrir de soja, de légumineuses riches en protéines végétales, de céréales, de graines oléagineuses, de végétaux et de fruits secs….